Figure 33 de L'Atalanta Fugiens / Michael Maier / (1617)

Hermaphrodites au Moyen-Âge et à la Renaissance : « exécutés, brûlés, leurs cendres jetées au vent »

Jusqu’au XVIe siècle, on tuait les hermaphrodites sans autre forme de procès. Ces rares personnes nées avec des caractéristiques sexuelles à la fois mâles et femelles étaient considérées comme des monstres nés de la colère de Dieu ou de fornications diaboliques, et présageant les plus grands malheurs.