cia-control-mind-orgasme-de-minuit

Opération «Orgasme de Minuit» : quand la CIA gérait un bordel et utilisait des prostituées pour droguer des civils non-consentants

De 1955 à 1965, une maison de passe de San Francisco était dirigée par la dans le cadre de l’ « Operation Midnight Climax » (Opération de Minuit) – Un programme de contrôle mental top secret dans lequel les agents de la CIA utilisaient des prostituées pour attirer les clients sans méfiance des bars de North Beach jusqu’au bordel, où ils droguaient les hommes avec du LSD pour ensuite les observer derrière un miroir sans teint.

George H. White était l’un des responsables du Bureau of Narcotics (agence américaine d’Etat luttant contre le trafic de drogue) et un espion de la CIA. Il supervisait la branche de San Francisco du programme MK-ULTRA (un vaste programme de contrôle mental développé par la CIA).

Un réseau d’hôtels de passe

A San Francisco, tout un réseau d’hôtels de passe avait été constitué par les agents de la CIA sous les ordres de White, afin de servir à la fois de vivier d’hommes à droguer et de lieu d’observation pour mieux connaître les effets des drogues et pouvoir s’en servir comme armes dans la Guerre Froide.

Pour l’une des maisons de passe, celle de Telegraph Hill, des prostituées racolaient des hommes dans les bars et restaurants de North Beach, et les ramenaient pour faire des expérimentations et des observations.

L’opération dura une dizaine d’années, jusqu’à ce que John F. Kennedy oblige le directeur de la CIA, Allen Dulles, à démissionner.

source

Ce bâtiment situé au 225, Chestnut St. est le site de la fameuse maison de passe où la CIA a testé le LSD sur des civils non-consentants de 1955 à 1965.

Ajouter un Commentaire