decouvertes-archeologie-sexe-histoire

Les 15 découvertes archéologiques les plus sexuellement explicites, de la poterie porno à la zoophilie

Des statues zoophiles en Inde aux poteries pornos du Pérou en passant par les graffitis obscènes de Pompéi, c’est un tour du monde et des époques des découvertes archéologiques les plus sexuellement explicites que nous vous proposons dans cet article. Parmi celles-ci, certaines ont été cachées et censurées longtemps après leur découverte. Pourtant, l’Histoire des hommes et des femmes ne peut être traitée en oubliant leur propension à représenter graphiquement leur sexualité, réelle ou imaginaire.

Et aujourd’hui encore, on ne sait pas comment réagira Facebook en voyant passer cet article sur le réseau social … 

Bien sur, chacune de ces découvertes mériterait un article dédié, et plus complet. Probablement que l’équipe Hixstoire s’y attèlera petit à petit.

La statue de Pan s'accouplant avec une chèvre à Herculanum

Pan s'accouplant avec une chèvre
Parmi les diverses représentations sexuelles découvertes à Pompéi et à Herculanum, la sculpture du dieu Pan ayant un rapport sexuel avec une chèvre est certainement la plus obscène ou en tous cas la plus dérangeante. 

Parmi les diverses représentations sexuelles découvertes à Pompéi et à Herculanum, la sculpture du dieu Pan ayant un rapport sexuel avec une chèvre est certainement la plus obscène ou en tous cas la plus dérangeante. La sculpture était probablement humoristique pour le public romain, l’ dans la Rome antique étant souvent violent, sexuel ou parfois les deux. De nos jours la statue de Pan pénétrant la Chèvre voyage d’exposition en exposition, mais pendant plus de cent ans, elle a été enfermée dans le Gabinetto Segreto , le musée secret de Naples, où s’est retrouvé caché une grande partie de l’ érotique de Pompéi. Le roi François Ier visita l’exposition de Pompéi en 1819 et fut tellement scandalisé qu’il ordonna que tout ce qui était sexuel soit enfermé. La collection resta en grande partie cachée jusqu’en l’an 2000.


Les géants du Stibadeion de Dionysos à Delos

Photo: Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons / CC BY 2.5

L’île de Delos, lieu de naissance d’Apollon et d’Artémis, était considérée comme si sainte pour les Grecs que personne n’était autorisé à y mourir ou à y donner naissance. Il y a plusieurs points de repère sur l’île, mais le Stibadeion saute aux yeux, car c’est un temple assez simple, flanqué de pénis gigantesques, malheureusement décapités. Le Stibadeion lui-même est dédié à Dionysos, le dieu du vin, de la folie et de la démesure, entre autres choses, ce qui explique certainement les phallus géants. 
Selon une inscription sur le pilier sud, le Stibadeion a été érigé par une personne appelée Karystos , pour célébrer une performance théâtrale réussie.


La table au piètement phallique de Catherine II en Russie

table-penis-phallus-catherine-2

Il est prudent de se méfier de toute légende historique qui concerne un puissant dirigeant féminin. La rumeur selon laquelle Catherine serait morte écrasée sous son cheval lors d’une relation zoophile n’est probablement que cela : une rumeur. Le mobilier érotique de cette même Catherine semble déjà un peu plus réel. Il comprend une table soutenue par quatre pénis et une chaise ornée de représentations détaillées de sexe oral et de nus. 
Un film du documentariste germano-belge Peter Woditsch semble attester de l’existence réelle de ce mobilier érotique. The Lost secret of Catherine the Great (Le Secret perdu de Catherine la Grande, Sophimage, ARTE, RTBF)


Les poteries érotiques mochika au Pérou

Poteries érotiques mochika

Le peuple Mochica (ou Moche) a vécu le long de la côte nord-péruvienne de -100 à 700 et a laissé derrière lui des céramiques remarquables, notamment des poteries érotiques représentant des scènes de sexe très crues.


Les figurines grecques Baubô et leurs visages vagins

figurine-bobo-visage-vagin-vulve-statuette-erotique

À la fin du XIXe siècle, des archéologues allemands ont découvert des statuettes représentant des vagins personnifiés dans l’ancienne cité grecque de Priène. Le vêtement est remonté, laissant apparaître le bas-ventre dénudé sur lequel est dessiné un visage, la fente du menton correspondant à la vulve, la bouche, le nez et les yeux aux organes internes. Les archéologues allemands ont associé les figurines au culte de Déméter, la déesse grecque de la moisson.


L'érection géante de Priape et les graffitis obscènes sur les murs de Pompéi

priape-erection-pompei

Pompéi et Herculanum ont été détruites par l’éruption du mont Vésuve en 79 ap. J.C, mais elles ont été préservés de manière à donner aux futurs archéologues une occasion sans précédent de regarder le passé et de le voir tel qu’il était. Les archéologues des 18e et 19e siècles n’étaient peut-être pas complètement préparés à cette réalité.
Les graffiti sont obscènes, comme ils l’ont toujours été. (« Secundus aime bien baiser les garçons », « j’ai baisé la serveuse », etc) . Beaucoup plus choquant que les graffitis était la fresque représentant Priape et son érection massive, que les pelles ont rapidement recouverte et qu’on a fait semblant d’oublier.


les pétroglyphes pornographiques de Kangjiashimenji en Chine

petroglyphes-pornographiques

Les pétroglyphes de Kangjiashimenji, découverts dans les années 1980 dans la région de Xinjiang en Chine, sont des sculptures de l’âge du bronze qui figurent parmi les premières représentations de sexe au monde. Les personnages représentés sont simplistes, avec des torses triangulaires et des bras en bâtons, mais elles semblent illustrer la bisexualité (les femmes portent des couvre-chefs, les hommes ont des phallus et certains ont les deux). Certaines figures portent des masques de singe.

Un tableau montre un homme à l’air malheureux et brandissant son membre. Un autre contient un homme qui se masturbe.
Un professeur de l’Université de Pennsylvanie a décrit les pétroglyphes comme «une forêt de phallus et de vulves», ce qui résume bien la situation.


Le cheval sodomisé et les sculptures pornographiques de Khajuraho en Inde

Le cheval sodomisé et les sculptures pornographiques de Khajuraho

Les sculptures de Khajuraho, sur un ensemble de temples du Madhya Pradesh, en Inde, remontent au 11ème siècle. Elles n’ont jamais eu à être découvertes car on a toujours sur qu’elles existaient, mais ils ont été ignorées suffisamment longtemps pour que le monde entier les oublient jusqu’à leur redécouverte en 1838, quand les habitants y ont conduit un arpenteur britannique nommé T. S. Burt. Les temples sont magnifiques, taillés dans du grès et couverts de sculptures sexuelles. Les sculptures vont de la simple nudité à la partouze acrobatique.
Une sculpture représente même la pénétration d’un cheval qui, pour sa part, semble assez indifférent à toute cette affaire.


Les vagins très abstraits d'Abri Castanet en France

Les gravures d'Abri Castanet, situées dans le sud-ouest de la France, comptent parmi les plus anciennes œuvres d'art rupestre d'Europe. Ils décrivent à peu près les choses typiques auxquelles vous vous attendez à ce que les hommes préhistoriques pensent: les chevaux, les chats et les vagins. D'accord,
les images ne sont donc que des formes vaguement circulaires, mais les archéologues semblent relativement confiants que ce sont des vagins. De plus, si la datation est exacte, cet art rupestre date d'environ 35 000 ans avant notre ère, ce qui en fait le plus ancien de France. (Les peintures de Lascaux, bien que plus connues, n'ont que 17 300 ans).

Les gravures d’Abri Castanet, situées dans le sud-ouest de la France, comptent parmi les plus anciennes œuvres d’art rupestre d’Europe. Elles décrivent à peu près les choses typiques auxquelles vous vous attendez à ce que les hommes préhistoriques pensaient : les chevaux, les chats et les vagins. D’accord, les images ne sont donc que des formes vaguement circulaires, mais les archéologues semblent relativement confiants pour s’accorder à dire que ce sont des vagins. De plus, si la datation est exacte, cet art rupestre date d’environ 35 000 ans avant notre ère, ce qui en fait le plus ancien de France. (Les peintures de Lascaux, bien que plus connues, n’ont que 17 300 ans).


Le papyrus érotique de Turin et ses nombreuses positions sexuelles

Le Papyrus érotique de Turin

Le papyrus érotique de Turin, que vous pourriez appeler à juste titre « Papyrus 55001 » si vous étiez incroyablement ennuyeux, remonte à environ 1150 ans avant notre ère et mesure huit pieds et demi de long. Il a été découvert à Deir El Medina, en Égypte, en 1820, et a incité le célèbre égyptologue Jean-François Champollion, le premier homme a avoir déchiffré les hiéroglyphes égyptiens, à écrire à son frère à propos de ces « peintures d’une obscénité monstrueuse ». Le rouleau représente douze scènes de relations sexuelles parfois très ordinaires, parfois très agiles.
(Champollion a en fait écrit beaucoup plus que ça dans sa lettre, décrivant le premier tiers du rouleau qui représente simplement des animaux jouant des instruments de musique, mais personne ne parle jamais de cette partie.)


Les lampes à huile d'Ashkelon en Israël

lampes-ashkelon-homosexualite-pederastie

La ville antique d’Ashkelon, dans le sud d’Israël, regorge d’intéressantes découvertes archéologiques, notamment un cimetière réservé aux chiens. Comme beaucoup d’endroits autour de la Méditerranée, Ashkelon était à un moment donné gouverné par les Romains, qui ont laissé derrière eux de nombreux indices attestant de leur présence.
Les lampes à huile romaines déterrées là-bas en 1991 ne sont pas si scandaleuses: elles représentent «la sodomie et la pédérastie», mais leur découverte était épineuse car l’archéologue qui les a trouvées écrivait pour la revue biblique d’.
(L’éditeur fondateur du magazine a finalement interrogé les lecteurs sur la question de savoir s’il devrait ou non publier les images des lampes; le lectorat a voté pour le faire.)


Les plaques érotiques de Babylone

Plaquette érotique de Babylone

La Mésopotamie est considérée comme le berceau de la civilisation et, apparemment, la civilisation a perdu très peu de temps avant de produire des images de sexe. Nous ne pouvons que deviner l’utilisation de ces plaques en terre cuite. Pour les Babyloniens, la pratique courante pour conjurer l’impuissance consistait à placer une figurine au sommet du lit, il est donc tout à fait possible que ces plaques servent d’encouragement sexuel. Nous savons que les plaques étaient facilement fabriquées et probablement produites en série et que de telles images étaient accrochées aux entrées pour éviter le mal.


Le plus vieux phallus du monde en Allemagne

le-plus-vieux-penis-phallus-monde

La grotte de Hohle Fels dans les Alpes allemandes est un site de fouilles archéologiques en activité depuis 1870. La Vénus de Hohle Fels, peut-être la plus ancienne représentation d’une figure humaine jamais découverte, y a été trouvée en 2008. Trois ans plus tôt, les archéologues ont déterré et assemblé soigneusement 14 fragments avant de pouvoir conclure que c’était bel bien un pénis qu’ils venaient de découvrir. Il est difficile de savoir si oui ou non l’objet a été utilisé comme aide sexuelle, bien que les archéologues soient à peu près certains que cet objet a été utilisé pour fabriquer des silex. 


Le géant de Cerne Abbas et son pénis de 7 mètres

Le géant de Cerne Abbas et son pénis de 7 mètres

Les « silhouettes des collines », les dessins découpés en flanc de colline pour être visibles de loin, ne sont pas si rares. Le Royaume-Uni en abrite plusieurs comme celui-ci. Bien sûr, la plupart d’entre eux ne sont pas nus. Le géant de Cerne Abbas est situé dans le Dorset et mesure environ 55m. . Bien que le géant soit considéré comme une ancienne figure saxonne ou celtique, il n’existe pas beaucoup de preuves de son existence avant 1694, date à laquelle les récits d’un gardien d’église indiquent un paiement de 3 shillings pour «réparer votre géant».

 

Un sextoy de 20 cm et 250 ans en Pologne

sextoy-pologne

Gdańsk est l’une des plus anciennes villes de Pologne et date du 10e siècle. Avant même d’être une ville, le site lui-même était habité d’une manière ou d’une autre depuis l’âge de pierre. Mais ce n’est qu’au 18e siècle que quelqu’un a déposé un jouet sexuel dans une latrine et l’a laissé aux futurs archéologues qui l’ont retrouvé couvert d’excréments. Par souci de clarification, ce n’est pas juste une œuvre d’art ou un objet vaguement phallique; c’est un jouet sexuel de 20 centimètres, en cuir, probablement très cher à l’époque. L’objet a été retrouvé avec des poteries et des bijoux, ainsi que des épées de bois et des pointes de flèches, indiquant que le site pourrait avoir été une école d’escrime.

 

Ajouter un Commentaire